Les défis et les talents des personnes surdouées intuitives

© agsandrew | Fotolia
© agsandrew | Fotolia

L'article s'adresse à la personne surdouée intuitive (1) et à son entourage professionnel qui pourra ainsi, je l'espère, mieux la comprendre. Il s'adresse aussi au dirigeant, lui-même souvent concerné par la douance, aux DRH, RRH, chargés du développement des talents, aux coachs et à tous ceux qui œuvrent pour libérer les potentiels de tous les talents.

Cet article est basé sur mon expérience, mon intuition et ma vision; je reste conscient de ma subjectivité et ce sont vos témoignages et partages qui feront toute la valeur de l'article qui doit être un support à l'intelligence collective.

Je vous propose de prendre le temps de lire cet article maintenant, un peu long à l'image de ces talents intuitifs, ainsi que les témoignages, pour je l'espère, gagner par la suite beaucoup de temps !

En vous souhaitant une belle lecture

Matthieu Lassagne, Conférencier, Coach de Dirigeant(e)s et de personne surdouées, empathiques et intuitives, multipotentialistes en organisation - Le site Internet à explorer après avoir lu l'article  

 

Article

A la découverte de l'intuition, ce talent étrange

Si la douance, la multipotentialité, et même l'Asperger font partie d'un même continuum aux multiples facettes, nuances et ramifications, nous allons explorer ensemble le pôle plus intuitif de la douance (1).

Quelles sont les spécificités communes avec l'ensemble des surdoués évoqués dans les autres articles ?

La personne surdouée intuitive est souvent encore plus concernée par l'empathie, parfois jusqu'à des niveaux qui défient les explications logiques. Elle perçoit tout ce qui l'habite et tout ce qui l'entoure avec une grande intensité, elle vit tout avec intensité, et elle a un besoin profond de se sentir vivre. Elle est en perpétuelle quête de sens, de cohérence, d'alignement. Les questions spirituelles, philosophiques se posent pour une partie de ces talents avec une grande intensité.

A LIRE POUR S'INFORMER - Qui sont ces personnes surdouées ? Lire la page

Pourquoi le terme de surdoué ?

Car dans le contexte professionnel, leur entourage nous dit que chez ces personnes, dans leur manière de travailler, de résoudre une problématique, d'interagir avec les autres, de mener une équipe, de porter un projet, d'accompagner la transformation, ...il y a "quelque chose de surdoué", de fulgurant, de génial parfois. Une rapidité, une efficacité, une pertinence qui dérange autant que ce terme même de "surdoué", et qui décrit pourtant une réalité (3). Dans le cadre de l'entreprise, c'est la définition très concrète que je donnerais.

Vous évoquez chez la personne intuitive une manière bien spécifique de résoudre un problème, que devraient absolument comprendre le manager et les RRH. De quoi s'agit-il ?

Béatrice Millêtre, Docteur en psychologie, nous donne l'exemple dans son ouvrage Le livre des vrais surdoués (2) de l'enfant qui à l'école, trouve directement la solution d'une équation pourtant complexe, sans pouvoir se l'expliquer. Toutes les étapes intermédiaires entre l'énoncé et la solution sont gérées à un niveau non conscient, en bruit de fond, là où le cerveau dispose de bien plus de rapidité et de ressources. Ainsi, il s'agit d'un type d'intelligence redoutablement efficace, déstabilisant aussi si il n'est pas compris et apprivoisé.

Lorsque notre surdoué intuitif devient adulte, quelque soit l'échelle de temps et la problématique (gestion de sa carrière, choix stratégiques pour le DG...) le fonctionnement reste le même : la tempête sous le crâne en bruit de fond, parfois le sentiment d'être perdu au niveau conscient, de procrastiner, d'être inutile, le tout avec une véritable soif d'apprendre et de récolter de l'information...et la solution arrive, souvent inattendue, et pourtant parfaitement juste, cohérente, évidente, et à la fois impossible à expliquer séquentiellement ! 

Si vous deviez schématiser leur fonctionnement, même grossièrement, afin que nous puissions mieux le comprendre...

Qu'il s'agisse d'un enjeu de carrière, de la réalisation d'un film, d'un problème technique complexe, d'un enjeu géopolitique ou d'intelligence économique, nous pourrions schématiser le fonctionnement de notre talent intuitif de la manière suivante :

1. Prise de conscience de la problématique

2. Phase de gestation

  • Au niveau conscient : sentiment que ça tourne en bruit de fond sans percevoir plus, à part peut être des mini-fulgurances ça et là. Grand besoin d'apprendre, d'explorer, de nourriture intellectuelle, parfois sur des thèmes inattendus : astrophysique, neurosciences, politique, etc...
  • Au niveau inconscient : à toute vitesse, le cerveau tri, ordonne, fait des liens, met en cohérence, modélise, crée de nouvelles connexions, calcule, fait appel à tous les domaines...
  • Risque : vouloir aller trop rapidement et bloquer ce processus créatif, s'impatienter, rentrer en phase de stress, perdre confiance, ou ne pas oser s'avouer ses intuitions (faux-self)

A LIRE AUSSI - Vaincre ce faux-self qui lui, fait perdre du temps - Lire l'article

3. Eurêka

  • Au niveau conscient : c'est l' "Eurêka" ! Regain de confiance et d'estime de soi; Rassuré d'avoir trouvé la solution à temps, finalement on ne serait peut être pas un imposteur...
  • Au niveau inconscient : une structure mentale cohérente sur tous les plans, qui se conjugue au présent et au futur, juste, solide, a été trouvée.

Ce fonctionnement se décline à toutes les échelles, sur toute une vie (pour trouver son rôle, sa mission, sa posture) comme à l'échelle de la résolution de petites problématiques. Les "Eurêka" varient, allant des belles idées à la révélation artistique ou scientifique, qui touchent beaucoup ce type de profils.

L'intuition, on nous dit beaucoup qu'il s'agit de cette intelligence à la fois géniale et un peu floue de ces gens un peu décalés qui nous apportent beaucoup...et vous n'êtes pas du tout d'accord, pourquoi ?

La rigueur et la logique d'un surdoué intuitif sont structurées comme le cristal. Simplement, le raisonnement se fait à un niveau non conscient (ne pas confondre avec l'inconscient de la psychanalyse), un territoire où tout est plus dense, plus rapide, où les représentations sont d'emblée systémiques, où les concepts les plus abstraits, les idées en amont même des idées, sont gérées avec la plus grande efficacité; Un univers où tous les souvenirs, les expériences et les concepts sont liés, et forment des structures qui se dessinent et se redessinent à toute vitesse jusqu'à former la solution; un monde où l'amont et l'aval, le présent et l'avenir, le concept et l'application sur le terrain, font partie d'un tout.

Oui je vois. Tout de même, avoir des idées c'est très bien, mais cela ne fait pas une équipe, une organisation ?

Effectivement, nous lisons partout : avoir les idées, c'est bien beau, encore faut-il l'expérience et les compétences pour les mettre en œuvre !

Or bien souvent, notre talent intuitif, de part sa pensée fondamentalement systémique et globale, trouve en même temps l'idée, les solutions à ses éventuels impacts négatifs, et ses méthodes de mise en œuvre. Il ne dissèque pas une problématique ni sa résolution, ne se focalise pas sur l'abstrait, puis sur le concret, il conçoit tout dans son ensemble, sa globalité.

Pourquoi ces talents sont trop souvent invisibles ?

A côté du talent surdoué dont le type d'intelligence est plutôt "logique et séquentiel" (dit Haut QI ou laminaire dans certains blogs et ouvrages), qui a souvent très bien réussi ses études, qui enchaîne les tâches à une vitesse impressionnante et délivre des analyses d'une grande clairvoyance, notre surdoué intuitif ressent parfois un grand manque d'estime, un sentiment d'illégitimité et d'imposture. Même après une première partie de carrière réussie, il ne peut s'empêcher de penser à un malentendu : un jour, il sera mis à découvert.

Même après une carrière réussie, vous dites, ces talents ont du mal à reconnaître leurs propres réalisations, pourquoi ?

Leur rigueur, commune à tous les surdoués, est tellement acérée qu'elle en devient un biais cognitif, un inconvénient, lorsqu'il s'agit d'estimer leurs propres forces : ils sont hypnotisés par leurs failles, et oublient la roche solide sur laquelle ces fissures se dessinent !

A cette rigueur implacable s'ajoute ce fonctionnement intuitif bien particulier qui déstabilise parfois même les plus aguerris.

L'apprentissage se fait par bonds. La carrière se fait par bonds aussi. Ils accèdent à des postes stratégiques parfois sans comprendre comment ils ont fait, ou pourquoi on les a fait monter.

Ils s'observent mettre en place des projets très efficaces sans comprendre comment ils s'y prennent, et pourquoi cela marche si bien; c'est comme si un sort leur avait été jeté, celui de contempler leur propre réussite extravagante, inavouable parfois, dès qu'ils entreprennent quelque chose, sans jamais pouvoir la saisir, la comprendre, comme si elle appartenait à quelqu'un d'autre.

Alors il peut être si difficile parfois de parler de ses réussites, de les expliquer de manière séquentielle et compréhensible, avec cette impression (fausse) de se vanter et de se prendre pour ce que l'on est pas...

Ces personnes intuitives ont-elles ce même enjeu de visibilité sur le marché du travail ?

Bien sûr, lorsqu'elles sont en recherche, sur leur CV, elles vont oublier d'évoquer des réalisations majeures au sein de leur précédente structure par exemple, par sentiment d'imposture : elles ne savent pas comment elles y sont arrivées, cela ressemble à un coup de chance, et de toute façon tout travail est collectif...

Et parfois, elles ont bien raison de ne pas évoquer leurs réalisations : ce serait incroyable, extraterrestre, ce serait trop, cela ferait peur au recruteur; si elles venaient à être acceptées au sein de leur structure, chacun se cramponnerait à son poste.

Le grand malentendu est là : elle ne veulent remplacer personne, et si elles le faisaient (dans de rares cas), ce serait avec intelligence et de sorte à ce que tout un chacun y trouve son compte.

Ainsi, beaucoup parmi elles sont transparentes sur Linkedin, sur le marché, au sein même de votre organisation, pour un coût d'opportunité colossal.

Nous voilà ensemble dans le territoire étrange des talents cachés, bien à l'écart des mouvements incohérents et affolés du grand groupe dont elles font partie, et dont les idées pourraient apporter pourtant bien plus que quelques points de marge.

Les autres problématiques possibles des personnes surdouées intuitives

Parfois, les personnes surdouées intuitives rencontrent les problématiques suivantes, dont le DRH et le manager doivent avoir conscience : 

  • Syndrome de l'imposteur, car elles disposent de nombreuses réussites passées qu'elles n'arrivent pas à expliquer rationnellement

Conséquences : manque de visibilité au sein de l'organisation ou sur le marché, potentiel non détecté

  • Grande perte de confiance due à cette forme d'intelligence qu'elles confondent avec de la procrastination ou de la lenteur
  • En entreprise, elles sont sous-employées, à des postes qui demandent une intelligence séquentielle plus qu'intuitive, ce qui peut accélérer encore le sentiment de perte de confiance de ces personnes qui pourtant vont bien psychologiquement
  • Parfois, leur processus créatif est bridé car notre talent éprouve des difficultés à lâcher prise et à laisser s'exprimer son intelligence différente : peur de perdre du temps, de renouer avec l'angoisse de la page blanche et la perte de confiance; peur que cette fois, l'intuition arrive trop tard

Conséquences : dépense de l'énergie à travailler en mode "séquentiel" sans résultats toujours probants, commence tout et ne finit rien (à l'échelle de la carrière ou au travail), ne s'investit plus sur le long terme, pour au final une réelle perte de temps

Les ressources et les forces des surdoués intuitifs

Les ressources dont ils disposent souvent pour transformer leur problématique en solutions sont les suivantes :

Rapidité et efficience, vision transversale, originale, novatrice

  • Talents très rapides au final pour la résolution d'un problème : tout le retard est souvent rattrapé d'un coup et les attentes sont souvent largement dépassées
  • Parfois, très forte capacité à jongler avec les concepts, goût pour la complexité
  • Sont souvent touche à tout voire multipotentialistes - ce n'est pas de l'éparpillement, cela nourrit leur inconscient créatif au bénéfice de l'organisation !
  • Une grande imagination, un univers intérieur immense aux richesses souvent non conscientisées
  • Mémoire souvent redoutable et perception très fine

Une grande empathie et des valeurs très fortes

  • Souvent, très forte empathie, jusqu'à sentir chez l'autre des tensions, des contradictions, qu'il ne perçoit pas lui même
  • Ils peuvent mettre une énergie colossale pour faire réussir un projet porteur de sens
  • Certains ont développé un génie pour accompagner les transitions difficiles
  • Ils s'engagent pour leur équipe, soutiennent leurs collaborateurs

Vision globale et intuition

  • Leurs intuitions sont simplement fulgurantes
  • Grande capacité à se constituer une vision globale, fine et juste, à partir de données apparemment disparates, et en faisant appel à de multiples domaines de compétences (pensée associative)

Une intelligence stratégique et prospective

  • Grand talent pour se projeter dans l'avenir et sentir les évolutions possibles
  • Ils sont peu à reconnaître leur largeur de vue et leur intelligence stratégique

Capacité à rebondir, se transformer, et à accompagner la transformation

  • Forte capacité de résilience
  • Ils aiment provoquer et vivre le changement
  • Très fort potentiel d'apprentissage qui se concrétise si l'enseignement correspond à leur forme d'intelligence - goût pour se former en permanence
  • Très forte capacité pour innover, inventer, via des approches nouvelles et originales
  • Ils aiment changer la manière même de changer, apprendre à apprendre, remonter ainsi le plus en amont possible pour à la clé des changements de paradigme

Les zones d'ombre que les surdoués intuitifs gagnent à explorer

Pour dépasser leurs problématiques ces talents progressent, si besoin, les domaines suivants : 

Développer la prise de recul, la lucidité, la critique constructive

  • Prendre du recul vis à vis des émotions
  • Conserver leur empathie et à la fois éviter qu'elle ne les emporte dans les jeux des manipulateurs, pervers, ou dans des relations déséquilibrées
  • Parfois, pour les intuitifs et empathiques, développer plus de lucidité concernant les relations professionnelles et les opinions
  • Parfois, accepter la critique constructive, et apprendre la communication impersonnelle et à être soi-même critique lorsque cela fait sens
  • Accorder la loyauté avec plus de circonspection, se recentrer et s'écouter avant de se consacrer pleinement à une cause qui semble juste et belle sur le moment
  • Rester vigilant à chaque instant à ne pas se laisser attirer dans le faux-self, la sur-adaptation par désir de plaire et / ou de ne pas être rejeté
  • Lorsqu'un jeu relationnel se met en place, ou que le sens commence à s'étioler, faire face aux faits et à la réalité du problème tout de suite
  • Porter attention à ses besoins personnels, et conjuguer cette attention au présent
  • Parfois très perfectionnistes, les surdoués intuitifs gagneront à plus solliciter les feedback de personnes de confiance car ils se sous-évaluent largement

Expérimenter la pensée séquentielle, accueillir le cadre, parfois se rapprocher du terrain

  • Expliquer son intuition fulgurante de manière séquentielle - c'est possible mais cela s'apprend, et pour chacun différemment
  • Voir dans le cadre et les règles la structure qui permettent l'émancipation
  • Plus tenir compte des réalités sur le terrain, se rappeler l'importance des réalités humaines et matérielles
  • Parfois, apprendre à se lancer même lorsque l'on croit que son processus intuitif n'a pas terminé le travail
  • Apprendre à poser des étapes intermédiaires, concrètes, voire à oser quelques approches séquentielles, pour stimuler cette intelligence intuitive et non pour la remplacer

Quelques postes pour ces surdoués intuitifs

Tous les postes / domaines d'activité sont possibles, car chaque talent intuitif est singulier. De plus, deux postes peuvent avoir le même nom et faire appel à des qualités différentes. J'évoquerais tout de même les possibilités suivantes, parmi bien d'autres :  

  • D'excellents DG ou plus largement leaders sont à repérer sur le marché : DG d'une structure, responsable d'une cellule R&D, et surtout DRH, RRH
  • Private Equity, investissement dans les Start-up où sur les marchés cachés; "disruptifs", changeants et difficiles à valoriser
  • Intelligence économique, stratégique
  • Dans le cadre d'institutions internationales ou de grands groupes, création / déploiements de grands projets à l'échelle mondiale, avec une dimension humaniste, touchant différents domaines de compétence
  • Directeur artistique, et plus largement domaine de la création
  • Recherche scientifique, mathématiques
  • Communication, publicité, conseiller politiques
  • Coaching, chasse de tête, développement des talents
  • Expert des problématiques complexes quelque soit le domaine d'activité, l'équipe, le contexte, surtout lorsqu'il s'agit à la fois d'un intuitif et d'un séquentiel
  • Et si vous êtes recruteur, quand ces profils vous disent qu'ils peuvent être bien dans des missions et des contextes très variés, c'est simplement vrai ! Il est urgent d'apprendre à ne pas y voir de l'instabilité, ou de l'incapacité à faire des choix !

Note : associer au sein d'une même équipe des personnes plus orientées "cerveau gauche" et des personnes surdouées intuitives peut donner de très bons résultats.

Pour les entreprises : les besoins des talents surdoués intuitifs

Pour attirer ces potentiels, et ainsi disposer de tous les types d'intelligence, il sera essentiel de prendre en compte leurs besoins suivants :

  • Les personnes surdoués intuitives ont besoin qu'on les écoute, et qu'on fasse confiance en leurs intuitions. Elles ont besoin que ce talent, pas toujours facile à porter mais qui vaut de l'or pour l'entreprise, soit pleinement soutenu, compris, respecté
  • Besoin de se former et d'apprendre en permanence - vous levez les yeux au ciel quand vous croulez sous les urgences et que votre intuitif vous demande une formation ? Faites confiance au ROI sur le moyen terme !
  • Besoin de liberté, de missions transversales, il convient parfois même de leur donner carte blanche et de leur faire confiance
  • Lorsqu'elles éprouvent le besoin de s'investir dans un projet personnel en parallèle, leur faire confiance, cela leur apportera d'autant plus d'inspiration et donc d'efficience pour leurs projets en entreprise !
  • Lors de la phase de recrutement et tout au long de leur parcours, parler vrai avec elles, les prévenir des paramètres qui leur conviendront moins, elles se sentiront d'autant plus en confiance pour s'investir
  • L'environnement gagne a être structuré tout en laissant des marges de liberté, l'harmonie est essentielle
Pour les DRH et RRH : des pistes possibles 
  • Former le management au repérage des vrais potentiels pour l'organisation - surdoués ou non - qui sont cachés, et sont bien souvent les derniers à se mettre en valeur
  • Développer des équipes transversales innovantes et l'Intrapreneuriat sur différents thèmes - numérique, leadership, accompagnement des managers, etc - qui vont libérer une véritable intelligence collective (la première ressource cachée des organisations) et surtout rendre visibles ces talents disruptifs et innovants auprès des décideurs
  • Créer des communautés dédiées à la neuro-diversité, comme chez Airbus (conférence à regarder ici), pour parler de ces différences afin de mieux les dédramatiser, mieux connaître les spécificités et les besoins de chacun, et ainsi bien mieux travailler ensemble
  • Dans le recrutement à haut niveau : l'ensemble de la société nous demande aujourd'hui d'abandonner des croyances ancestrales et de recruter et reconnaître une personne seulement en fonction de ses potentiels, de ses talents et résultats concrets

CONCLUSION

Face à l'avènement de l'intelligence artificielle, la montée de la compétition internationale, les changement rapides de modes de vie et l'instabilité politique, je pose l'hypothèse que la surdouance constitue exactement le type d'intelligence supplémentaire dont les organisations ont besoin aujourd'hui.

Ces talents peuvent être source de révolutions conceptuelles majeures : si l'organisation sait les écouter, s'il sont bien inclus au sein de l'intelligence collective composée de tous les types de talents, ils nous aideront à changer notre regard même sur nos enjeux; ils nous aiderons à réussir dans le défi de faire plus avec moins.

Au niveau RH, c'est avec la plus grande subtilité qu'il conviendra d'adresser cet enjeu et c'est à la fois essentiel aujourd'hui pour rester compétitifs. Nous devons réussir le défi de ne jamais étiqueter des individus tout en structurant en amont des processus de management et de recrutement pour libérer les potentiels de tous les talents et du coup sans avoir besoin de "repérer" qui que ce soit.

Matthieu Lassagne,

Conférencier, Coaching de Dirigeant(e)s et de talents Surdoués, Multipotentialistes, Intuitifs et Empathiques (le site conçu pour inspirer)

Réalise des conférences, des formations et va à la rencontre des décideurs dans l'intention de libérer ensemble les potentiels des personnes surdouées au bénéfice de tous

Pour aller plus loin

>> Tous les autres articles sur la douance regroupés ici

Thèmes abordés : la multipotentialité (des centaines de témoignages sur cet article), comment manager un surdoué, comment créer une communauté de surdoués en interne, pourquoi les surdoués sont souvent de très bons DRH et accompagnants du changement...

Toute la présence de Coaching & Douance sur les réseaux sociaux sur une seule page - Accéder à la page

La newsletter pour rester informé(e)s sur la douance au travail

D'autres sites et blogs à connaître

 

Le blog de Cécile Bost - Talent différent

De nombreux autres sites et blogs sur cette page

Sources et commentaires

(1) La surdouance est un continuum et les définitions varient selon les spécialistes, même si elles ont comme point commun un QI > 125 ou 130. Parmi les personnes concernées, certaines ont un type d'intelligence plus "séquentiel", "logique", "cerveau gauche", et possèdent bien évidemment aussi de l'intuition, d'autres seront clairement plus intuitives dans leur fonctionnement, d'autres encore seront à la fois "séquentielles" et "intuitives".

Dans cet article, je m'attache à évoquer les enjeux des personnes qui se rapprochent plus du pôle intuitif/ cerveau droit, et sont un peu plus éloignées de la moyenne du pôle séquentiel / logique

(2) Béatrice Millêtre, Le livre des vrais surdoués, PAYOTPSY, p39

(3) De plus, Béatrice Millêtre nous explique p24-25 de son livre Le livre des vrais surdoués, PAYOTPSY pourquoi "le terme de surdoué est celui qui correspond le plus à la réalité scientifique.".

Annexe

a) Actualité sur la douance dans le monde professionnel

  • Vidéo - Conférence My Gifted Network - réseau social sur la douance chez AIRBUS

b) Autres articles intéressants autour du thème des personnes surdouées