Les personnes douées, hauts potentiels

Qui sont les personnes sur le continuum de la douance dans les grandes lignes ?

Allons d'abord au plus simple, il y aura des mise en gardes importantes et des nuances après.

 

La douance, ...c'est ne pas comprendre ce qui ne va pas quand vous dites une évidence, et qu'en face de vous il y a toutes les réactions sauf celle que vous attendiez ! Parce que cette évidence, vous n'avez pas conscience du changement de paradigme qu'elle propose, de sa valeur, et donc du niveau d'abstraction des personnes capables de l'entendre. 

 

Ecrit comme cela, nous pouvons penser à de l'arrogance. Non, il s'agit simplement de conscientiser une différence pour un mieux être de la personne, et de son entourage. 

 

Si nous devions résumer la douance en deux points essentiels : 

  • Avant tout, une pensée profondément intuitive, (souvent : originale, transversale, globale, futuriste et non conventionnelle)  et,
  • Vous pensez vite, parfois dans tous les sens, en arborescence (même si au fond tout est cohérent), et de manière globale, efficace, fluide. Il y a de très fortes capacités à résoudre des problèmes complexes.

Cette intuition, conjuguée avec cette rapidité et pertinence de la pensée, cela donne la douance. La définition de Béatrice Millêtre, qui place la dimension intuitive au coeur de la douance, nous semble la plus juste, nous parle en toute cas de celles et ceux qui font appel à nous.

 

Même si les études ne démontrent pas de corrélation du HPI avec les traits de personnalité qui vont suivre, dans les faits, nos clients, y compris celles et ceux qui se sentent à l'aise socialement et au travail, ont souvent les traits suivants : 

  • Emotions intenses,
  • Sensibilité, voire hypersensibilité,
  • Empathie,
  • La capacité à sentir les gens, les choses, parfois l'invisible
  • Besoin de cohérence et de sens

Tout cela peut ne pas être conscient !

 

Quels sont les enjeux professionnels qui en découlent ? 

 

Nous en parlons dans de nombreuses pages et sur le blog. Si en quelques mots nous devions décrire tout les malentendus des personnes hauts potentiels avec leur carrière :

 

la méconnaissance de la puissance de leur intuition, invisible pour elles et pour les autres (car n'entre pas dans les schémas connus), et, de part leur capacité à douter, méconnaissance de leur compétences et de leur rapidité.

 

Conséquence = pas à la juste place au travail

▶️  donc leurs remarques, leur pertinence = pas là où l'on vous attend

▶️. jeux relationnels (peur du N+1 ou collègues)  ⏩   parfois burn-out / harcèlement

▶️  validation de croyances négatives sur soi, l'entreprise et le monde.

Et cela déboucle.

 

Mais le plus souvent, c'est encore pire 😊la carrière se passe très bien : mais il reste un facteur 3 ou 4 entre ce que la personne pourrait faire, vivre, devenir et là où elle est ! Et c'est un manque à gagner pour l'entreprise, pour la société, pour la personne et ses proches. 

Pas un manque à gagner économique uniquement, un manque à gagner en termes de bien être pour tous.

 

Points importants avant de poursuivre

 

Avant de découvrir dans la suite de cet article l'essence du haut potentiel, ce qu'il faut vraiment savoir à propos de la douance : 

  • Ici, il s'agit d'une approche coaching de la douance, basée les clients et l'expérience du fondateur. Même si cette douance est corrélé sur certains points à celle décrite par de nombreux spécialistes, il y a des nuances et on n'en déduira en aucun cas une détection au sens de la psychologie (un autre métier, une autre intention)
  • La douance est un continuum et les débats infinis sur ce qu'est vraiment la douance sont inutiles : l'important c'est si cette grille de lecture vous aide à devenir vous-même ou à aider quelqu'un d'autre. Ici, l'intention est d'inspirer. Chaque surdoué est différent et la douance est un continuum. Le "typique" d'un côté, le 100% hp de l'autre, nous ne les avons jamais rencontrés ! 
  • La douance se met en évidence par un psychologue diplômé, qui connait la douance, à l'aide, notamment, d'un bilan psychologique (le WAIS).
  • Etre une personne surdouée n'est pas nécessairement lié à une réussite scolaire ou professionnelle.
  • Termes communément utilisés : surdoué, haut potentiel intellectuel (HPI,THPI), HQI, sensible et doué, zèbre...

Qu'est-ce que le haut potentiel au sens strict ?

Si l'on parle du haut potentiel validé scientifiquement : on a besoin de critères mesurables, aussi limitées soient-ils. Des critères qui vont permettre de rendre une expérience reproductible. Ces critères n'ont pas l'intention de réduire le concept d'intelligence, mais de tout simplement rendre possible l'approche scientifique du haut potentiel. 

 

Le haut potentiel se défini alors à mesure que le QI augmente au bilan psychologique WAIS, qui évalue la compréhension verbale, le raisonnement perceptif, la mémoire de travail et la vitesse de traitement. Il y a aussi la méta-cognition, la pensée divergente qui sont liées au QI, une intuition plus sûre, une grande créativité, une certaine forme d'empathie cognitive. Pour certains tests d'humour et de jugements moraux, mais certains seulement, il y a un lien avec le QI. (1) 

 

Le QI, purement arbitraire, reconnu comme séparant le haut potentiel du la pensée typique, se situe usuellement à 130. Encore une fois cette limite est placée là pour des raisons pratiques pour mener des études, car l'intelligence dépasse largement le QI, et le type d'intelligence mesuré par le QI progresse continument avec le QI. 

 

Dans les ouvrages scientifiques, nous n'avons lu rien d'autre comme étant corrélé avec la haut potentiel au sens scientifique du terme et qui apparaîtrait dans de multiples études. Mais nous sommes à l'écoute si vous aviez des sources reconnues sur le plan international témoignant d'une corrélation du haut potentiel avec d'autres caractéristiques. 

 

(1) Synthèse avec toutes les approximations que produit une synthèse de : Nathalie Clobert et Nicolas Gauvrit, Psychologie du haut potentiel, De Boeck Supérieur, 2021, p151-163

Comment se manifeste votre douance à vous, en tout cas celle que nous rencontrons en cabinet ?

Nos clients, la plupart testés, disposent tous de fait des caractéristiques décrites précédemment. Du fait du biais de sélection (chaque cabinet de coaching attire ses justes clients), d'autres nuances viennent s'ajouter. On utilisera donc ces données comme grille de lecture, comme source d'inspiration, mais c'est bien chez le thérapeute qu'on ira se détecter, fondamental pour ne pas rater autre chose.

 

Avec l'expérience, les personnes surdouées, HPI que nous rencontrons témoignent souvent des ressentis suivants. La liste n'est pas exhaustive, et selon son contexte social, psychologique, relationnel, une personne peut être surdouée et ne pas s'y retrouver : 

  • Il y a, au fond, un immense besoin de se sentir vivre, de beauté, d'espace, d'élégance, de devenir soi-même. Vous pensez avoir des valeurs de justice, d'égalité, d'équité. Je pose l'hypothèse que souvent, c'est en partie l'introjection des demandes de la société : la justesse englobe ces valeurs tout en les rendant plus flexibles et constructives. La liberté est une valeur fondamentale. La liberté de s'autoriser à exister enfin, pour soi, et pour tout ce que cela modélise pour les autres (systémique)
  • La pensée intuitive est d'une fulgurance telle qu'elle n'est simplement pas vue, le plus souvent, par les autres, même si les résultats concrets sont là (encore faut-il accepter de les voir). Sauf à changer radicalement le niveau auquel on se positionne...
  • Il y a, pour des raisons sociétales, parfois du chemin à faire sur la question de la légitimé, souvent centrale en coaching
  • La personne HPI, surdouée, zébrée, est souvent qualifiée de trop : trop entière, trop émotive, trop rapide, elle prend les choses trop à coeur...
  • Au travail, il y a un grand besoin de diversité des missions, de stimulation, elle s'ennuie rapidement
  • Parfois, y compris pour la majeure partie des surdoués satisfaits de leur carrière, il y a ce profond sentiment de décalage, d'avoir des perceptions, des idées, qui se sont trompées d'époque (personnes futuristes et qui n'oublient pas pour autant le concret)
  • La personne surdouée est très sensible, empathique. Souvent, elle ressent chez l'autre ses intentions, ses blessures, ses contradiction et aussi ses talents non conscientisés avec une grande précision Attention : sensibilité dans le sens de la finesse et de l'intensité de perception des données humaines comme techniques, pas "sensibilité" au sens psychologique du terme (en tout cas pas toujours)
  • Les émotions sont intenses. Selon le recul dont la personne dispose sur sa douance, ces émotions peuvent alimenter l'intuition ou provoquer des conflits et des malentendus. L'utilisation des émotions constitue un fort enjeu pour de nombreuses personnes surdouées
  • Beaucoup de personnes surdouées ont une grande soif d'apprendre. Elles aiment les études longues, lisent beaucoup, s'intéressent à divers sujets qu'elles poussent jusque dans leurs retranchements
  • Certains ont un goût prononcé pour la complexité, l'abstraction
  • Certaines personnes douées ont une forte propension à l'invention
  • Le haut potentiel peut avoir un humour bien à lui, qui peut se révéler incompris ou attirer le succès
  • La personne surdouée est parfois perfectionnisteCertains surdoués sont très performants s'ils sont positionnés à des postes où il s'agit d'alerter en amont du danger. Le risque : manque de recul et de délégation
  • La personne surdouée est à l'aise avec les sujets qui demandent une pensée globale ou divergente. Elles excellent dans l'innovation, la créativité

Je suis détecté surdoué, HPI et alors ? Quels potentiels professionnels en découlent ?

Reconnaître sa douance (plus précisément : son niveau de douance), vraiment la reconnaître, ce sujet traité souvent si superficiellement est d'une profondeur infinie.

 

C'est accepter toute une dimension de son fonctionnement, c'est accueillir sa puissance; métaphoriquement, ses pouvoir magiques à soi ! (chaque personne possède ses pouvoir magiques, mais on a demandé à la personne douée de s'en éloigner prudemment tout sa vie : la finesse avec laquelle elle sent les choses, ses intuitions qui disent ce que l'on ne devrait pas voir...)

 

Et au lieu d'y voir des difficultés, la personne douée qui apprend à mieux se connaître finit, sur la base d'une meilleure analyse des faits professionnels, par s'autoriser à voir ses talents : 

  • La capacité de gestion de la complexité, le sens logique et pratique
  • Sentir les signaux faibles qui révèlent des phénomènes profonds et importants
  • Sentir les enjeux humains, sentir les personnes, avec une incroyable précision
  • Leadership d'influence avec une vraie vision globale et stratégique
  • Capacité à anticiper (à l'aide de l'intuition)
  • Proposer des changements de paradigmes
  • Et au delà de tout cela vos talents spécifiques et uniques à vous. 
  • Le travail sur soi va permettre, en fonction de ses nuances de douance et de sa personnalité, de ses valeurs et clés de motivation, de donner de la précision à cette liste, et de traduire tout cela en compétences possibles à communiquer.

 

Et surtout de construire enfin une vraie stratégie de carrière et d'épanouissement, alignée sur votre zone d'excellence à vous, votre identité et votre vision qui forment un tout cohérent. Alignée sur ce désir d'exister enfin, vraiment.