Suis-je surdoué ? L'importance de la détection

La détection par un psychologue, dans le cadre d'un bilan psychologique, est toujours intéressante pour mieux se connaître, y compris pour détecter un éventuel haut potentiel qui ne se détecte pas autrement. Les tests sur Internet, les "vous êtes surdoué" sans bilan structuré, à oublier :)

 

En effet, les article sur ce site comme ailleurs peuvent être utiles pour s'inspirer, mais c'est dans le cadre d'un bilan en face à face sur plusieurs séances avec un thérapeute diplômé que l'hypothèse du HPI peut être étudiée. Le WAIS est souvent utilisé, avec d'autres bilans.

 

Sauf si urgence psychique bien sûr, il va être important de s'autoriser à choisir la bonne personne, quitte à prendre le temps d'explorer, de passer plusieurs appels, de faire plusieurs premières séances. 

 

Ce pourrait être une personne un peu en dehors de ce business des bilans passés à la va vite,  qui vous précise que la douance est un continuum et ne joue pas sur le fantasme d'une douance que l'on a ou pas. Avec une vraie écoute, le respect de son code éthique, avec qui vous vous sentez libre (ne pas reproduire la rencontre du toxique avec la rencontre du thérapeute), et surtout qui va explorer votre demande plus largement autour du WAIS.

Par contre le caractère élevé des tarifs est tout à fait normal, compte tenu du travail réalisé par la personne qui prend le temps pour vous. 

Comment bien vivre le bilan WAIS ?

Souvent, un bilan WAIS est proposé par le psy, souvent associé à d'autres (vous vous renseignerez sur la validité scientifique de ces autres bilans)

 

Pour bien vivre cette étape, il convient, nous le redisons ici : 

  • De prendre soin de choisir un professionnel avec qui vous vous sentez bien, en confiance, qui est vraiment à l'écoute et prend le temps de vous expliquer le processus
  • Choisir un professionnel diplômé, rigoureux et reconnu qui connaît la douance et à l'habitude d'accompagner les hauts potentiels
  • De conscientiser que le diagnostic donne des belles clés de compréhension de son fonctionnement, avec ses incomplétudes et ses marges d'erreurs
  • De garder à l'esprit que notre inconscient peut nous jouer des tours et fausser les résultats : le diagnostic, parfois, doit faire parti d'une démarche thérapeutique d'ensemble
  • D'avoir à l'esprit que la douance est un continuum.

Pour une explication détaillée du WAIS, nous vous invitons à aller sur la page de ce blog sur la vie quotidienne d'une famille HQI, intéressant pour se rassurer car vous avez un niveau de détails important. 

  

Pour les professionnels, nous ne faisons pas de recommandations, ni en off, ni ici sur le site. Nous vous invitons à vous rapprocher d'associations tels que Mensa France ou encore l'AFEP pour avoir des conseils (voir page suivante

 

Il est recommandé, selon nous, d'avoir une ou un thérapeute qui va creuser le besoin qu'il y a derrière celui de faire un bilan psychologique, même si celui-ci est toujours très instructif et utile. Une personne qui va vous proposer une prise en charge globale si besoin, et qui peut dire non au bilan si c'est pas le moment.

 

Et le coaching dans tout cela ? Doublon  avec la thérapie ? A faire avant ou après ?

Là encore, il convient d'écouter avec attention ses besoins et envies à soi. 

 

S'il y a trop de souffrance, souvent associée à une difficulté d'intégration sociale et une grande fatigue, il conviendra de se stabiliser avec la psychiatrie et/ou la thérapie avant d'entamer une démarche de coaching.

 

Dans toutes les autres situations, c'est selon la situation de chaque personne, et nous pouvons en parler ensemble. Le WAIS peut être passé pendant la période de coaching ou avant, après. La thérapie peut être tout à fait complémentaire du coaching.

 

Métaphoriquement, la thérapie, faite avant ou pendant le coaching si besoin, constitue un point d'appui stable. En coaching, sur la base de cette stabilité, c'est l'exploration, la créativité, l'oser dire, agir, devenir, pour atteindre ses objectifs professionnels, objectifs qui sont l'occasion de se rapprocher de soi-même, de sa puissance, de sa mission de vie (ses missions de vies).