Suis-je surdoué ? L'importance du diagnostic

Le titre est l'image ont été pensés pour représenter...exactement la manière dont il ne faut pas aborder cette étape pourtant fondamentale dans votre exploration de votre éventuel du haut potentiel ! 

 

Non, le bilan psychologique WAIS n'est pas à concevoir comme un test un peu scolaire,  logico-mathématique, encore moins un diagnostic, mais une exploration de vos différents types d'intelligences.

 

Concernant l'image, elle correspond à la manière dont une partie d'entre vous conçoit le "test WAIS". Malheureusement, trop de personne se disent (en schématisant) : 

  • Soit je suis "surdoué"...
  • Soit je ne le suis pas  et je rejette en bloc l'hypothèse de la douance, et ma confiance, mon autorisation à exister enfin, qui étaient en train d'émerger.

 

Non! La douance est à concevoir comme un continuum qui commence autour de 120 de QI (si aucun trouble ne vient fausser les résultats) et se renforce à mesure que le QI global augmente, tout cela nuancé par la construction identitaire de chacun, l’hétérogénéité ou l’homogénéité des résultats des différents subtests, et surtout ce que le thérapeute ressent dans votre manière de résoudre un problème.

Comment bien vivre le WAIS ?

Je pose l'hypothèse qu'il constitue une étape essentielle pour une personne qui se questionne autour de son positionnement sur ce continuum qu'est la douance.

 

En tant que parent, il est d'autant plus essentiel de se faire diagnostiquer avec ses enfants, car prendre soin de vous et vous investir dans l'identification et l'acceptation de votre fonctionnement les amèneront à intégrer et reproduire ce même schéma positif tout au long de leur vie !

 

En famille, en même temps que le passage des tests, dans bien des cas, libérer la parole autour de la douance sera salutaire. Il s'agit, ensemble, en famille, d'allier le vivre ensemble avec l'accueil de l'identité et des besoins de chacun.

 

Pour bien vivre cette étape, il convient selon moi : 

  • De prendre soin de choisir un professionnel avec qui vous vous sentez bien, en confiance, qui est vraiment à l'écoute et prend le temps de vous expliquer le processus
  • Choisir un professionnel diplômé, rigoureux et reconnu qui connaît la douance et à l'habitude d'accompagner les hauts potentiels
  • De conscientiser que le diagnostic donne des belles clés de compréhension de son fonctionnement, avec ses incomplétudes et ses marges d'erreurs
  • De garder à l'esprit que notre inconscient peut nous jouer des tours et fausser les résultats : le diagnostic, parfois, doit faire parti d'une démarche thérapeutique d'ensemble
  • D'avoir à l'esprit que la douance est un continuum.